Bandeau
APMEP Île-de-France
de la maternelle à l’université

Site de la Régionale APMEP Île-de-France

Édito
Article mis en ligne le 24 janvier 2022
dernière modification le 1er février 2022

par Le Comité de la Régionale

La dénomination « blue monday » indique le lundi le plus déprimant de l’année, ce jour coïncide souvent avec le troisième lundi du mois de janvier. Cette année cela tombe le 17 janvier et nous ne pourrons pas ne pas penser à l’article que Le Monde a publié juste deux semaines auparavant [1]. Des profs de mathématiques déprimés ce janvier, déprimés par la disparition de leur discipline du tronc commun et des conséquences qui, désormais, sont sous les yeux de toute l’opinion publique au point d’inquiéter plusieurs associations des métiers de l’ingénierie et du numérique.

Et la publication de la note de la DEPP en novembre 2021 est sans appel : moins d’heures de mathématiques en lycée, moins d’élèves qui suivent un enseignement de mathématiques, trop peu de filles qui choisissent les spécialités mathématiques ou NSI.

Pourtant, non, l’APMEP ne ressent pas le blues, l’APMEP ressent de la colère : la colère de celles et ceux qui ont alerté à tous les niveaux avec une lettre ouverte au Ministre et une audience au Ministère, avec des interventions sur les chaînes publiques, dans de nombreux journaux, jusqu’au dernier communiqué suite à la publication de la note de la DEPP. Nous avions raison, tout comme les milliers de collègues en lycée qui nous ont adressé de nombreux témoignages de la disparition d’une discipline qui doit, selon vous et nous, faire partie de la construction de toute citoyenne et tout citoyen.

Les réflexions, les débats et les actions que nous avons menés depuis 2018 au sujet de la réforme du lycée nous ont aussi montré l’envie et le besoin de nos collègues de participer à la proposition d’alternatives dans l’intérêt des élèves et de la société. C’est pour cela que nous ne nous reconnaissons pas dans le blues, il y a du feu sur les braises : c’est la passion des enseignants pour les mathématiques, pour les élèves et leurs apprentissages. Ce sont des idées pour repenser un enseignement des mathématiques ambitieux pour toutes et tous au delà des clichés et avec toute la force de ses interactions avec les autres disciplines. Pour cela, nous avons initié une enquête, ouverte à tout enseignant de mathématiques, intitulé « Enseigner les mathématiques au XXIe siècle ». Des milliers de collègues de tous les niveaux, de la maternelle à l’université, ont répondu et semé les graines pour un grand manifeste qui verra le jour en cette année 2022 qui commence, pour nous, sous le signe de l’enthousiasme de qui aime son métier et ne veut pas le voir disparaître. Nous espérons aussi que cette contribution pourra être entendue dans un contexte de débats politiques et que les réflexions sur l’école de demain pourront trouver leur place au cœur des sujets d’actualités.

 

article suivant



retour au sommaire

Les chantiers de pédagogie mathématique n°191 janvier 2022
La Régionale Île-de-France APMEP, 26 rue Duméril, 75013 PARIS