Rencontre avec la FMJH
Article mis en ligne le 19 mars 2018

par Claudie Missenard
logo imprimer

Les "chantiers de Pédagogie Mathématique" ont posé quelques questions aux responsables de la médiation scientifique au sein de la Fondation Mathématique Jacques Hadamard : Pierre Pansu (directeur) et Vincent Bansaye (par ailleurs président de l’Association Paestel, association qui œuvre pour l’ouverture sociale, en travaillant à la promotion de l’accès aux études scientifiques dans des milieux non favorisés).

 

La Fondation Mathématique Jacques Hadamard (FMJH), qu’est-ce que c’est ?

Les mathématiques à Paris-Saclay, ce sont 17 laboratoires, 950 mathématiciens professionnels, dont 500 permanents.

La FMJH a été fondée en 2011, sur décision du premier ministre. C’est une action du Programme d’Investissements d’Avenir (volet Plan Campus), qui conduit un projet d’excellence scientifique à Paris-Saclay dans le domaine des mathématiques et de leurs applications.

Elle soutient les laboratoires en finançant des postdocs et des thèses, elle rationalise la formation (master, école doctorale), elle anime des réseaux de recherche internationaux et attire des étudiants étrangers par des bourses, elle rassemble chercheurs et industriels dans son programme de mécénat.

 

Pourquoi avoir choisi Jacques Hadamard comme "saint patron" de votre fondation ?

Jacques Hadamard, c’est le mathématicien que nous aurions tous rêvé d’être. Le théorème des nombres premiers, c’est un des plus beaux qui soient. Ses travaux ont irrigué largement notre discipline (arithmétique, analyse, équations aux dérivées partielles, systèmes dynamiques, et même les codes correcteurs d’erreurs !).

Humaniste actif, il a participé à la création de la Ligue Française des Droits de l’Homme. Enfin, Jacques Hadamard a été professeur à la faculté des sciences de Paris et à l’École Centrale, il incarne le projet visant à rapprocher universités et grandes écoles à Paris-Saclay.

 

Quel est le périmètre géographique de l’action de la FMJH ?

Il s’agit prioritairement du sud de l’Île-de-France. L’objectif est de créer un pôle visible au niveau régional pour mettre en valeur toutes les actions développées en médiation des mathématiques autour de Paris-Saclay et d’en faire profiter au mieux les habitants d’Île-de-France, petits et grands. La FMJH se veut complémentaire d’organismes se positionnant au niveau national, comme la Fondation Blaise Pascal à Lyon ou l’Association Animath .

 

La FMJH a manifesté son intérêt pour l’animation mathématique en direction des scolaires et du grand public en réunissant un certain nombre d’acteurs (dont la Régionale Île-de-France de l’APMEP) et en aidant certains projets associatifs du secteur (dont notre concours). Quelles sont les motivations qui sous-tendent ces tentatives ?

À l’occasion de cette rencontre du 21 avril 2017, une vingtaine d’actions ont été présentées, montrant la richesse et la variété de ce qui peut se faire aujourd’hui en diffusion des mathématiques : spectacle, tournoi, ateliers, projets avec un chercheur, concours BD, vidéos, colonie de vacances… portés par des étudiants, enseignants, chercheurs…

En médiation des mathématiques et plus généralement dans le monde associatif, les subventions sont souvent peu pérennes, tandis que le besoin en renouvellement ou l’appel à de nouveaux bénévoles sont cruciaux. Les membres de la FMJH sont conscients de la richesse de ce qui existe aujourd’hui en médiation des maths et de l’apport auprès des jeunes et du grand public. Mais aussi des difficultés rencontrées par les porteurs et de la fragilité de ces actions.

La journée du 21 avril était l’occasion pour ces acteurs de se rencontrer et de sensibiliser plus largement la communauté mathématique à leurs actions. L’engagement de la FMJH a été plus loin. L’appel à projet « Votre région fait des maths » permet un soutien financier, qui est peut-être modeste mais se veut renouvelable.

Le portail mis en place sur le site de la FMJH sera un outil pour faire connaître ces actions dans la région et toucher à la fois le public concerné et les bénévoles potentiels, par exemple au sein des laboratoires et département de mathématiques de la FMJH .

 

Les mathématiques sont difficiles à vulgariser. Elles ont une image contrastée aux yeux du grand public, mélange de fascination et d’hostilité. La FMJH peut-elle jouer un rôle pour modifier cette image ?

Les actions, comme celles présentées le 21 avril et bien d’autres, montrent que les mathématiques ont trouvé des canaux variés et originaux pour partager et échanger plus largement qu’entre spécialistes convaincus. Elles touchent aujourd’hui plus facilement les jeunes et le grand public.

Le succès du spectacle qui attire même des curieux réfractaires aux mathématiques, le développement incroyable des ateliers MATh.en.JEANS à travers toute la France (association plébiscitée nationalement par les Internautes pour la « France s’engage ») ou les candidatures de plus en plus nombreuses pour les tournois ou stages de vacances en attestent.

Aujourd’hui, les portes des mathématiques et des laboratoires tendent à s’ouvrir grâce notamment à ces nombreuses initiatives et la FMJH peut soutenir, encourager et faciliter ce mouvement. Elle apporte un soutien institutionnel, à travers en particulier la valorisation d’actions de ce type dans la mission d’enseignant chercheur.

 

Comment peut-on imaginer des synergies entre les professeurs du secteur (du premier comme du second degré) et les chercheurs de la FMJH ?

C’est une question à laquelle nous sommes confrontés aujourd’hui. De nombreux contacts existent déjà, sans forcément de coordination, sur la base des bonnes volontés et avec le risque de l’essoufflement. Le portail de médiation scientifique de la FMJH est une première réponse pour faciliter ces échanges et développer les actions. Il permet à un enseignant du premier ou du second degré d’avoir accès rapidement aux actions qui sont menées autour de lui ou pourraient l’être, que ce soit dans son établissement ou à l’extérieur, pour les plus férus de mathématiques parmi ses élèves ou pour une classe entière.

Le portail permet aussi une mise en contact rapide avec les chercheurs ou porteurs. À la FMJH de faire vivre ce portail et d’encourager les enseignants chercheurs à participer aux actions. Aux enseignants de faire connaître les actions autour d’eux ou à leur classe, et l’existence de ce portail. Nous sommes ouverts bien sûr à d’autres idées pour améliorer les échanges.

 

Rappel : la FMJH nous a accordé une subvention pour aider les gagnants du concours 2018 de notre Régionale à financer leur déplacement à la remise des prix.

 

article suivant



retour au sommaire

Les Chantiers de Pédagogie Mathématique n°176 mars 2018
La Régionale Île-de-France APMEP, 26 rue Duméril, 75013 PARIS




Actus

Sommaire des Chantiers n°177 juin 2018

Édito Ajustements et clarifications au Collège, changements aux Lycées, mais (...)

Une nouvelle revue à l’APMEP en 2018 : « Au fil des maths »

Lors du comité national de mars 2016, il a été décidé de créer une nouvelle (...)

Rapport pour le lycée professionnel

Le ministre de l’éducation a confié une mission sur l’avenir de la voie (...)

La diffusion des mathématiques avec le CNRS

Le CNRS et l’EHESS ont sorti à l’occasion de la semaine des maths une vidéo (...)

La mission Villani-Torossian

L’APMEP avait mis à disposition de tous une note de synthèse présentée à la (...)

Rapport Mathiot

Le rapport Mathiot a été remis : vous trouverez sur le site national les (...)

Brochure Jeux de l’Apmep

Une nouvelle brochure, en co-édition avec les Éditions du Kangourou, du (...)

Évènements à venir

04
juin
2018
horaire du lundi 4 juin 2018
au vendredi 21 décembre 2018

16
octobre
2018

22
octobre
2018
horaire du lundi 22 octobre 2018
au vendredi 26 octobre 2018

Twitter APMEP IdF

pucePlan du site puceContact puceMentions légales puceEspace rédacteurs pucesquelette puce RSS

2013-2018 © APMEP Île-de-France - Tous droits réservés
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.0.99