Bandeau
APMEP Île-de-France
de la maternelle à l’université

Site de la Régionale Apmep Île-de-France

logo article ou rubrique
Témoignages des lecteurs des Chantiers
Article mis en ligne le 16 janvier 2019

par Michel Suquet

Deux adhérents ont bien voulu nous témoigner de leurs lectures des Chantiers de Pédagogie mathématiques. Vous pouvez vous aussi apporter votre témoignage : nous le rajouterons à cet article ; c’est un des avantages d’une revue en ligne en faisant de tout article un article potentiellement dynamique.

 

Témoignage 1

Je suis un adhérent récent de l’APMEP (depuis 2014, je crois). Mes week ends étant studieux, je sèche les journées et rencontres de la régionale. Les Chantiers, c’est mon lien privilégié avec la régionale.

Je les parcours en ligne, rapidement, dès leur sortie, mais il m’arrive d’y revenir quelques jours plus tard à la recherche d’une information sur laquelle je suis passé trop vite. Il m’est même arrivé de signaler des articles à mes étudiants candidats au CAPES ou jeunes certifiés, stagiaires ou aux prises avec une classe pour la première fois.

J’exprime ma reconnaissance aux artisans de ce précieux moyen d’échange. Je regrette de ne pas prendre davantage le temps de participer aux travaux collectifs.

Pierre Pansu
Université Paris-Sud
Faculté des Sciences, Bâtiment 307, pièce 1B12 91405 Orsay
http://www.math.u-psud.fr/~pansu

 

Témoignage 2

Les Chantiers de pédagogie mathématiques ont cinquante ans. Résultat impressionnant si on considère le travail considérable que représente l’édition d’une revue quelle qu’elle soit, quand elle se veut utile et de qualité.

Il s’est toujours trouvé, dans les comités élus qui se sont succédés à la Régionale Île-de-France au cours de ce demi siècle, des femmes et des hommes pour prendre les choses en mains, pour y consacrer beaucoup de temps, pour écrire eux-mêmes, pour relancer les auteurs un peu lents, pour faire évoluer la revue, son apparence et son contenu et l’adapter aux évolutions de notre métier.

De mon point de vue, cela tient du miracle quand on sait l’ampleur de la tâche. Le dévouement des équipes successives a été exemplaire. Je ne citerai pas de noms, sûre d’en oublier trop, mais ceux qui ont œuvré se reconnaîtront et prendront pour eux les remerciements que j’ai envie de leur adresser aujourd’hui.

Le dernier grand changement de la vie des Chantiers fut le passage au numérique. Objet de longues discussions, arguments pour, arguments contre, et finalement, maintenant le saut effectué, une satisfaction générale. Non que le travail de conception en ait été diminué, loin de là. Mais les coûts l’ont été - l’impression et le routage étaient des postes budgétaires importants dans les années "papier". Et surtout le numérique offre des possibilités nouvelles explorées petit à petit. Les chantiers numériques sont ainsi enrichis… et ils sont lus, comme le montrent les statistiques du site.

Bravo donc à ceux qui sont aux commandes et bienvenue à ceux qui seront là pour prendre la relève. On peut l’espérer : une expérience sur 50 ans est suffisamment prédictive. Il y aura des continuateurs pour s’inscrire dans les pas des précédents !

Claudie Asselain-Missenard
qui fit parfois partie de l’équipe des rédacteurs…

 

Témoignage 3 ?

À vous de prendre votre plume !

 

article suivant



retour au sommaire

Les Chantiers de Pédagogie Mathématique n°179 janvier 2019
La Régionale Île-de-France APMEP, 26 rue Duméril, 75013 PARIS