Apprendre ! Un paradoxe ?
Article mis en ligne le 14 octobre 2020
dernière modification le 10 octobre 2020

par Michel Suquet

Apprendre, voilà une activité paradoxale ! En effet, apprendre, n’est-ce pas répondre à des questions dont on ne connaît pas la réponse ?

Imaginez un peu que l’on vous pose des questions dont vous connaissez déjà les réponses : cela ne vous apprendrait rien !

Donc, pour apprendre, il faut bien accepter de chercher à répondre à des questions dont on ne connaît pas les réponses. Ce qui peut être assez long : certaines questions ont attendues des centaines d’années avant d’avoir une réponse satisfaisante.

Que s’est-il passé entre-temps ? Et bien, il a fallu faire preuve d’imagination et inventer de nouvelles choses, ne pas avoir hésité (certains diraient osé) à tout démonter pour ensuite tout remonter. Magnifique, non ?

Cependant, comme je l’ai dit ci-dessus, il faut bien accepter de chercher… Ce qui peut être parfois un obstacle qui peut aller jusqu’à la peur : à ce sujet, lisez le livre de Serge Boimare « L’enfant et la peur d’apprendre ». Sans aller à parler de peur, on peut évoquer un certain blocage qui nous empêche d’oser pour apprendre, au risque de l’erreur. Mais ne peut-on apprendre sans avoir fait des erreurs ?

Et là je m’adresse à mes chers élèves : pas de panique ! Lorsque vos professeurs vous posent des questions, vous pouvez être sûr d’avoir la réponse sans attendre la fin de votre vie ;-) Car, c’est bien connu, les professeurs ne posent des questions que s’ils connaissent déjà la réponse !

 

article suivant



retour au sommaire

Les Chantiers de Pédagogie Mathématique n°186 octobre 2020
La Régionale Île-de-France APMEP, 26 rue Duméril, 75013 PARIS