Bandeau
APMEP Île-de-France
de la maternelle à l’université

Site de la Régionale Apmep Île-de-France

logo article ou rubrique
Un laboratoire de mathématiques inter-degrés
Article mis en ligne le 2 octobre 2019
dernière modification le 1er octobre 2019

par Luca Agostino

Le Laboratoire de Mathématiques de Trappes

Dans le cadre du plan Villani-Torossian, un laboratoire de mathématiques a été ouvert dans le réseau d’établissements scolaires de la ville de Trappes dans les Yvelines : suite à une demande de l’Inspection Académique, le LMT a commencé ses activités en février 2019 en fédérant les enseignants de mathématiques de tous les établissements de la ville.

Le Lycée de la Plaine de Neauphle est l’établissement référent mais les activités se déroulent aussi bien au lycée que dans les collèges (Collège Youri Gagarine, Collège Le Village et Collège Gustave Courbet).

Cette particularité répond au besoin de création d’un réseau pédagogique à l’échelle de la ville et se traduit concrètement par l’absence d’une véritable salle dédiée.

 

Mise en place, animation et laboratoire virtuel

L’ouverture du LMT a été impulsée par l’Inspection Pédagogique Régionale lors d’une réunion plénière au mois de décembre 2018 au Lycée Plaine de Neauphle où tous les chefs d’établissements et enseignants de mathématiques de la ville de Trappes étaient présents. C’est lors de cette réunion que les référents et le thème ont été identifiés.

La mission de coordinateur – référent est assurée conjointement par Luca Agostino du Lycée de la Plaine de Neauphle et par Bruno Durand du Collège Youri Gagarine. Le choix d’une double responsabilité a permis d’avoir une vision globale des actions pédagogiques menées à la fois dans les lycées et les collèges de la ville.

Dans le cadre du document de cadrage des Laboratoires de Mathématiques, le laboratoire travaille en partenariat avec l’Université de Versailles Saint Quentin UVSQ dont les représentants sont Martin Andler et Dimitri Zvonkine.

L’année de travail du LMT s’est ouverte le 22 février 2019 avec une conférence de Dimitri Zvonkine autours des équations de Pell-Fermat suivie d’un temps de travail pour l’organisation d’animations de la semaine des mathématiques à l’échelle de la ville.

Lors de cette réunion un sous-groupe composé de trois enseignants (L. Agostino, B. Durand et L. Sonia-Doucet) et du chercheur D. Zvonkine a été identifié pour poursuivre les travaux du Laboratoire et se réunir cinq fois avant une conférence de clôture de l’année au mois de juin.

Pour partager leurs travaux et rester en contact avec tous les collègues des établissements de la ville, les enseignants qui animent le laboratoire ont fait le choix d’une salle virtuelle qui puisse être vécue par tous les acteurs de l’enseignement des mathématiques. Ainsi, le laboratoire s’est doté d’un padlet collaboratif qui récolte les documents et les résultats des expériences pédagogiques menées avec les élèves par chaque enseignant.

De plus un agenda en ligne permet de proposer des plages horaires de visite durant lesquelles les collègues peuvent assister aux cours des collègues qui les proposent.

Cependant, une difficulté est de convaincre certains collègues de participer aux travaux du labo de maths, ce qui peut se comprendre car cela suppose de se mettre en capacité de dégager du temps mais nous ne désespérons pas d’y arriver, l’effet d’entraînement que suscite un tel projet collectif peut nous y aider.

 

Actions et thèmes de travail

Le thème de travail pour l’année 2018-2019 était la problématique pédagogique de la prise de parole en cours de Mathématiques tel qu’il est préconisé par la réforme du Lycée et sur la place que cette compétence prend dans le cadre du nouveau format du Baccalauréat.

En particulier, les actions du laboratoire ont eu pour objectifs :

  • Recenser tout ce qui existe et qui est expérimenté dans les établissements de la ville de Trappes autour de l’oral
  • Concevoir des activités autour d’énigmes mathématiques
  • Expérimenter l’efficacité de l’une de nos énigmes en classe de cinquième au collège Youri Gagarine
  • Organiser la semaine des mathématiques à l’échelle de la ville de Trappes
  • Rédiger une brochure pédagogique autour de la prise de parole en cours de Mathématiques

Concernant la semaine des mathématiques, dans l’objectif d’alimenter un réseau de collaborations à l’échelle de la ville, les enseignants ont conçu un « pixelart » collaboratif. Chaque enseignant a proposé des énigmes à ses élèves durant la semaine des mathématiques ; les réponses correctes correspondaient à des cases et à des couleurs d’un tableur. Ainsi les élèves, en coloriant la case correspondante à la bonne réponse avec la bonne couleur contribuent à l’affichage d’une image qui a été projetée tout au long de la semaine au lycée Plaine de Neauphle.

Comme déjà évoqué, le travail de recherche poursuivi par le sous-groupe des trois enseignants volontaires a été centré sur l’approfondissement et l’investigation de la démarche de prise de parole en cours de Mathématiques. La méthode de recherche a été la suivante :

  • Concevoir des ressources pédagogiques « clefs en main » favorisant le travail à l’oral
  • Tester l’une de ces ressources en classe de cinquième au Collège Gagarine en enregistrant les productions orales des élèves et en les analysant du point de vue du contenu et de la forme
  • Proposer des modalités d’animation de séances à l’oral

La brochure pédagogique qui a été rédigée en fin d’année contient les ressources pédagogiques et les résultats du travail de recherche. Elle a pour vocation d’accompagner les collègues dans la mise en place de séances à l’oral.

Le groupe de travail reste preneur de tout conseil ou suggestion, une adresse de messagerie ayant été créée pour favoriser les échanges, que ce soit entre collègues participant au projet ou avec des collègues voulant entrer en contact avec nous.

 

article suivant



retour au sommaire

Les Chantiers de Pédagogie Mathématique n°182 octobre 2019
La Régionale Île-de-France APMEP, 26 rue Duméril, 75013 PARIS