Multimaths : du projet… à la mise en tablette
Article mis en ligne le 29 juin 2020

par Christophe Auclair

Genèse du projet

En 2015, le Ministère de l’Éducation Nationale a lancé un grand plan numérique, visant, entre autres, à équiper les collèges de France de tablettes tactiles pour faciliter l’usage du numérique dans les classes. Utilisateur des Tice dans mes cours de mathématiques depuis de nombreuses années, je me suis intéressé de près à ce projet.

Après avoir longuement parcouru les magasins d’applications pour y dénicher des applications utilisables au collège, j’ai dû me rendre à l’évidence : en dehors de la version mobile de Geogebra, il n’y avait à ce moment-là aucune application mathématique intéressante à utiliser en classe, qui soit de plus gratuite et en français.

Ayant déjà développé quelques exerciseurs pour PC, j’ai proposé à mon IPR (Inspecteur Pédagogique Régionale) un projet qui me permettait de développer des applications utilisables par les professeurs et leurs élèves.

 

Mise en place du projet

Le « cahier des charges » que je me suis fixé était le suivant :

  • Les applications doivent être utilisables sur l’ensemble des plateformes disponibles dans les établissements (PC, android, iPadOS).
  • Les applications doivent être autonomes (pas de connexion internet requise)
  • Les applications doivent être gratuites et sans publicité.
  • Les applications doivent permettre aux élèves de progresser, et leur proposer des activités variées : entraînement, réflexion, élaboration de stratégies, jeux, découverte et démonstration de propriétés, etc.
  • Les applications doivent permettre de différencier facilement les activités proposées aux élèves.
  • L’ « emballage » doit être visuellement attractif pour capter l’attention des élèves
  • Les élèves doivent pouvoir utiliser les applications en autonomie, à la maison, au moins en partie.
  • Le professeur doit pouvoir avoir un retour sur les travaux des élèves lors d’une séance en classe.

Après de multiples difficultés liées au financement des heures nécessaires, et grâce à la ténacité de mon IPR de l’époque, Mme Sandrine Ingremeau, le projet a pu démarrer en septembre 2016. Je disposais à ce moment-là de 9 h de décharge pour développer les applications.

 

Quatre ans après…

17 applications multiplateformes sont disponibles. Elles sont destinées aux élèves de cycles 3 et 4, et concernent différents domaines des mathématiques :

Nombres et calculs    7 applications

Défi Tables
Domino Fractions
Arithmetica
The Equations Game
Domino Calcul Littéral
120 secondes
Défi Relatifs

Géométrie    4 applications

Trigonométrie
Transformations
Repérages
Symax

Grandeurs et mesures    1 application

Convertir

Organisation et gestion de données  1 application

Probabilités

Outils pour l’enseignant    3 applications

SanScores
SDM 2019
SDM 2019

Français    1 application

MultiMots

 

Mise à disposition des différentes versions des applications

Pour chacune des applications, une page est disponible sur le site mathématique de l’Académie de Dijon. Chaque page contient un descriptif de l’application, des captures d’écrans, les informations concernant les mises à jour et les liens de téléchargement pour les différents systèmes d’exploitation. Un soin particulier est apporté aux versions déployables via un MDM (Mobile Device Management), qui est le cas le plus fréquent (sous android et iPad).

Site Versions Lien vers la page
Académie de Dijon Toutes versions mathematiques.ac-dijon.fr
Google Play Version android play.google.com
AppStore Version IOS (iPad) itunes.apple.com

 

Missions afférentes au développement

Le suivi des applications est assuré pour chaque version (plus de 60 au total) : mises à jour correctives, ajouts de fonctionnalités, mises à jour « techniques » (SDK IOS et android).

Le suivi des utilisateurs est assuré également : un formulaire de contact est disponible dans chaque application, et permet de contacter le développeur en cas de besoin. Les questions posées sont d’ordres technique, pédagogique ou d’organisation.

Le suivi technique est assuré de la même façon, avec les personnes ressources chargées du déploiement des applications : DANE, référent numérique, Conseil Départemental, Canopé…

Une promotion (limitée) des applications est assurée : animation d’un compte Twitter lié au projet (@multimaths, 1 700 abonnés), mise à jour du site mathématiques de l’Académie de Dijon, articles ou interviews dans diverses revues, créations de vidéos de démonstration, etc.
J’assure l’ensemble de ces missions, qui, au fil du temps, demandent de plus en plus de temps.

 

Moyens horaires attribués au projet

Heures attribuées Heures réalisées
2016/2017 324 h
(9 h/semaine sur 36 semaines, décharge)
870 h
2017/2018  324 h
(9 h/semaine sur 36 semaines, décharge)
881 h
2018/2019  216 h
(6 h/semaine sur 36 semaines, décharge)
340 h
2019/2020 72 h
(2 h/semaine sur 36 semaines, HS)
160 h
(au 10/05/2020)
TOTAL 936 h 2 251 h

 

Moyens financiers attribués au projet

Le projet ne dispose d’aucun moyen financier. Les achats de matériels, logiciels, licences développeurs sont à ma charge (entre 460 € et 2 500 € selon les années).

 

Difficultés rencontrées

Il s’agissait au départ d’un projet « local », au niveau de mon académie. Cependant, de façon assez rapide, les applications ont été utilisées dans toute la France, puis au-delà.

Au développement des applications (pour lequel je n’ai déjà pas de compétence particulière au départ, et encore moins de formation), se sont ajoutés les très nombreux messages des utilisateurs, en quête de soutien technique, pédagogique, porteurs parfois de comptes-rendus d’expériences enrichissants, et souvent de remerciements.

Le nombre croissant d’applications, et donc des diverses versions, implique des mises à jour de plus en plus nombreuses, au fur et à mesure de la diminution des heures allouées au projet, ce qui rend la tâche encore plus ardue !

Malgré le manque de moyens, les retours des enseignants sont suffisamment motivants pour que je continue le travail engagé.

 

Diffusion des applications

Il n’est pas facile d’évaluer le nombre d’installations des applications sur les équipements des établissements : la grande majorité des installations se fait à l’aide d’un déploiement via un MDM, sans passer par les magasins habituels (Google Play ou App Store), ce qui ne permet pas de les comptabiliser.

Malgré tout, les téléchargements effectués depuis le Google Play sont encourageants : les applications cumulent plus de 120 000 téléchargements (dont plus de 60 000 pour Défi Tables). Plus de 50 000 téléchargements ont également été effectués sur l’AppStore.

Il est intéressant de constater que, au-delà de la France, les applications sont également utilisées dans de nombreux pays francophones (Canada, Belgique, Suisse, etc.) ou non (Maroc, Espagne, Indonésie, USA, Japon…)

J’ai essayé, en mai 2019, d’obtenir des retours par département sur le nombre d’appareils sur lesquels étaient déployées une ou plusieurs des applications : je n’ai eu de réponse que de 20 départements, pour un total d’environ 39 000 appareils (PC ou tablette) qui disposaient d’entre 3 et 12 des applications créées.

 

Exemple pour Défi Tables

source : console Google Play — 10/05/2020

Le graphique des nouvelles acquisitions d’utilisateurs montre une explosion de l’utilisation des applications depuis le début du confinement !

 

 

Accueil et impact des applications

Depuis le démarrage du projet, de très nombreux sites, institutionnels ou non, ont fait la promotion des applications, en les présentant, en relayant les informations ou en proposant des comptes-rendus de scénarios pédagogiques utilisant ces applications.

 

Quelques exemples d’articles sur des sites institutionnels

 

Quelques exemples d’articles sur des sites spécialisés

 

Ateliers présentation des « applis »

J’ai présenté les applications mathématiques en plusieurs occasions

  • Atelier de présentation à l’UNA (2016, 2017 et 2018).
  • Atelier de présentation au séminaire des IAN de mathématiques (salon EduSpot, 2017).
  • Atelier de présentation à la C2iTICE de l’IREM (décembre 2018).
  • Atelier de présentation aux Journées Nationales de l’APMEP (octobre 2019).

Les applications ont par ailleurs été présentées deux années de suite (2018 et 2019) aux salons Eduspot puis EducatecTice sur le stand de la DANE de Versailles, par Mme Mnaouare, enseignante et formatrice.

 

Et du côté des utilisateurs

Du côté des utilisateurs, les applications sont également très bien accueillies.

  • Sur le Google Play, toutes les applications disponibles, sauf une, ont une note supérieure à 4/5
     
  • Chaque semaine, plusieurs mails sont envoyés par les professeurs (premier ou second degré) pour rendre compte de l’utilisation des applications, remercier l’auteur, signaler un bug ou proposer une amélioration. Aucun mail n’est laissé sans réponse…

 

Voici quelques exemples de messages reçus :

Enseignants belges

 

Enseignante Ardennes

 

Chargé de mission Dane Nancy

 

Enseignant de Nancy

 

Enseignante de Strasbourg

 

article suivant



retour au sommaire

Les Chantiers de Pédagogie Mathématique n°185 juin 2020
La Régionale Île-de-France APMEP, 26 rue Duméril, 75013 PARIS