Soirée théâtre Reine Blanche : Majorana 370
Article mis en ligne le 31 mars 2020
dernière modification le 26 mars 2020

par Stéphanie Doret

L’APMEP Île-de-France, en partenariat avec le théâtre scientifique La Reine Blanche, vous a proposé le mercredi 4 mars 2020 une soirée à tarif préférentiel. La Reine Blanche, théâtre scientifique, produit ou réalise des pièces à teneur scientifique.

Nous avons assisté à la représentation de Majorana 370.

Dans un décor mobile blanc aux allures de laboratoire de physique, deux histoires se racontent en parallèle. De la même façon que les murs et les décors bougent sans cesse sur scène, on suit tantôt une équipe de physiciens romains sous l’Italie fasciste de Mussolini et tantôt le récit de Cléia, physicienne française meurtrie par la disparition de sa femme Carine dans le vol 370 de la Malaysia Airlines entre Kuala Lumpur et Pékin. Leur point commun, cet être introuvable et le mal-être qui les habite.

Au sein du groupe de scientifiques italiens qui s’organise autour d’un chercheur brillant de l’Université, vit Etorre Majarona : génie de la physique, personnage aux traits autistiques et tout aussi torturé par la vie que Carine. Carine, elle, architecte, voit son rêve d’adopter un orphelin disparaître lors de son ultime voyage pour présenter un projet ambitieux.

Majarona, personnage réel a lui aussi disparu alors qu’il voyageait. C’est à travers ses correspondances que les auteurs de la pièce peignent le héros du spectacle.

Dans une mise en scène parfois déroutante pour le spectateur, on se laisse porter par le récit de ces deux deuils. Deux existences dont la fin tragique semble apparaître comme une délivrance.

 

article suivant



retour au sommaire

Les Chantiers de Pédagogie Mathématique n°184 mars 2020
La Régionale Île-de-France APMEP, 26 rue Duméril, 75013 PARIS