Capytale : codage et partage
Article mis en ligne le 14 octobre 2020
dernière modification le 10 octobre 2020

par Nicolas Poulain

Une activité de codage bien mise en forme

Lorsqu’on veut écrire un document qui contienne à la fois du code Python et une belle mise en forme avec des titres, des éléments en gras ou des formules mathématiques, on peut se tourner vers un outil très pratique : Jupyter Notebook.

L’avantage de cet outil réside dans la possibilité d’exécuter le code Python présenté dans le document. On peut ainsi alterner des paragraphes avec du code exécutable et des paragraphes de présentation contenant une rédaction précise et bien mise en forme.

un notebook Jupyter

 

Quel usage pour l’enseignement ?

Un « notebook » [1] est d’abord un excellent support pour rédiger un cours de sciences, et en particulier, sur le sujet de la programmation Python.

Mais, on peut envisager un usage plus interactif avec l’outil Capytale proposé par l’Académie de Paris et disponible dans l’ENT monlycée.net pour tous les établissements de la région Île-de-France : l’enseignant prépare un notebook avec des questions, des portions de code à étudier, à corriger ou à compléter. Il peut ensuite le partager avec chacun de ses élèves qui va travailler sur une version personnelle à laquelle l’enseignant pourra accéder afin d’évaluer le travail de l’élève.

 

Utiliser Capytale

Créer

Connectez-vous sur l’ENT monlycée.net et choisissez Capytale parmi les applications disponibles. L’application propose deux outils, commençons par « Préparer des notebooks » avec Jupyter.

Un notebook est constitué d’une succession de cellules. On ajoute donc autant de cellules de texte rédigé ou du code Python que l’on souhaite pour construire un document, aussi lisible que possible.

Les cellules de code Python sont bien sûr exécutables et la sortie apparaît juste en dessous.

 

Déposer

Le notebook créé dans Jupyter est téléchargeable. Capytale propose une interface pour le déposer et ainsi permettre son partage. Choisissez l’outil de partage de notebooks avec Capytale.

 

Diffuser

Le dépôt de l’activité a généré une URL [2] qui peut être communiquée aux élèves, par exemple en utilisant les moyens offerts par l’ENT : cahier de texte, espace de classe…

En accédant à cette adresse, chaque élève va afficher une version personnelle, modifiable et exécutable, du notebook.

 

Évaluer

Chaque fois qu’un nouvel élève accède au notebook partagé, une nouvelle ligne s’ajoute dans l’interface Capytale pour permettre à l’enseignant de consulter les modifications apportées par chaque élève et donc pouvoir évaluer leur travail.

 

Bilan et perspectives

Le projet a été ouvert progressivement pour les trois académies d’Île-de-France entre décembre 2019 et mars 2020. Il a été présenté au public dans un article du site académique de l’académie de Paris en février 2020, puis lors de webinaires durant le confinement en avril 2020 pour les académies de Versailles et Paris.

Il est vraisemblable qu’un grand nombre d’utilisateurs actuels a simplement découvert Capytale par le bouche-à-oreille ou en cliquant par curiosité sur l’application déployée par l’administrateur local de l’ENT.

Sur le seul mois de septembre 2020, 20 139 connexions au service ont été enregistrées.


Actuellement, une version 2 est en test avec quelques enseignants. Elle se donne pour objectif premier de corriger quelques problèmes d’accès rencontrés parfois sur la première version.

L’autre objectif est d’améliorer l’ergonomie et de proposer des fonctionnalités régulièrement demandées ; comme la possibilité d’évaluer directement les élèves dans l’application ou encore de permettre aux élèves de créer leurs propres notebooks.

La nouvelle version sera déployée progressivement au cours de l’année scolaire 2020-2021 et remplacera la première version en septembre 2021.

 

article suivant



retour au sommaire

Les chantiers de pédagogie mathématique n°186 octobre 2020
La Régionale Île-de-France APMEP, 26 rue Duméril, 75013 PARIS